Maintenance des véhicules option C motocycles

Le bac pro maintenance des véhicules option motocycles forme à la maintenance périodique, au diagnostic, à la maintenance corrective, à la réception-restitution des motos et à l’organisation de la maintenance.

  • Pour assurer la maintenance périodique, il apprend comment effectuer les contrôles définis par la procédure ; remplacer les éléments, les sous-ensembles, les produits et ajuster les niveaux ; effectuer la mise à jour des indicateurs de maintenance.
  • Pour établir un diagnostic, il doit être capable de confirmer et constater un dysfonctionnement, une anomalie ; d’identifier les systèmes, les sous-ensembles, les éléments défectueux dans le but de proposer des solutions correctives.
  • Pour assurer la maintenance corrective, il apprend à remplacer et réparer les éléments, les sous-ensembles et à les régler et paramétrer.
  • Pour se former à la réception-restitution d’un véhicule, il se familiarise avec la prise en charge et la restitution d’un véhicule avec proposition d’une intervention complémentaire ou obligatoire.

Il acquiert les compétences pour organiser la maintenance en approvisionnant les éléments, les sous-ensembles, les produits, équipements et outillages. Il doit aussi savoir comment compléter l’ordre de réparation et préparer une estimation

Le diplômé recherche la panne en utilisant des instruments de mesure et de contrôle informatisés. Le diagnostic, largement informatisé, se fait sur ordinateur, avec un logiciel spécialisé qui localise, sur schéma, l’endroit possible de la panne. Il élabore une méthode de réparation ou d’entretien en tenant compte des coûts induits. Il réalise les réparations : démonte et répare des pièces défectueuses, effectue les réglages conformément aux données du constructeur. Il effectue les révisions et les contrôles périodiques des véhicules : graissage, vidange, examen d’usure des pièces, changement de pneus Il accueille et conseille la clientèle, lui propose un équipement, une intervention complémentaire. Au cours de sa formation, le futur technicien acquiert des connaissances en mécanique, hydraulique, électricité, pneumatique et électronique nécessaires pour effectuer la maintenance et les réparations en conformité avec les cahiers des charges fournis par les constructeurs. Ce technicien d’atelier peut travailler dans le réseau après-vente des réseaux constructeurs (succursales, concessionnaires, agents), dans l’atelier de maintenance d’entreprises de transport qui traitent des véhicules toutes marques ou d’une administration, dans un garage indépendant ou pour une flotte de véhicules.

Les élèves de ce bac pro se présentent obligatoirement aux épreuves du CAP Maintenance des véhicules automobiles option véhicules motocycles (facultatif pour les apprentis).

L’enseignement professionnel concerne aussi bien les fonctions techniques que les activités de service.

  • Motorisation : transformation de l’énergie, alimentation en carburant et en air, carburation, allumage, antipollution.
  • Transmission : embrayages, boîte de vitesses, réducteurs, couples, régime puissance.
  • Liaison au sol : suspension, pneumatiques, direction, freinage, cadre.
  • Production et utilisation de l’énergie électrique, production et utilisation des énergies auxiliaires.
  • Confort, aide à la conduite, sécurité.
  • Activités de service : communication et commercialisation, organisation de la maintenance, qualité, prévention des risques professionnels.

Sous statut scolaire, l’élève est en stage pendant 22 semaines réparties sur les trois années de formation en tenant compte : des contraintes matérielles des entreprises et des établissements scolaires ; des objectifs pédagogiques spécifiques à ces périodes ; des cursus de formation.